AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Last year, I asked Santa for the sexiest person ever for Christmas. …I woke up in a box.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


avatar





Messages : 32
Date d'inscription : 03/02/2012

MessageSujet: Last year, I asked Santa for the sexiest person ever for Christmas. …I woke up in a box.   Ven 3 Fév - 23:14


Destiny Hope Threadgoode


23 ANS • CANADIENNE • ETUDIANTE • 29/06/1989 • CELIBATAIRE • EST PARFAITE SUR TOUS LES POINTS Cool




MON CARACTÈRE : Moralement je suis...
folle! Allez, appelez l'hôpital psychiatrique, ils seront ravis de me retrouver après mes quatre évasions. Et non, pour une fois, je suis relativement sérieuse. Enfin, je n'ai peut-être pas réellement besoin d'aller à l'asile, bien que certains le pensent, mais je suis assez délirante, disons. J'aime bien rigoler, où est le problème? Ces gens qui dépriment pour tout, c'est moi qu'ils dépriment en vrai. J'ai toujours été optimiste, et je préfère voir les choses du bon côté. Toujours de bonne humeur, avec le sourire, bavarde, j'aime bien aller vers les gens, rester aimable, et rigoler. Ben quoi? Tous les adultes ne sont pas forcement austères et barbants! Les seuls moments où j'arrive à être vraiment sérieuse, c'est quand il s'agit des études. C'est bien un sujet que je ne prend pas à la légère! J'ai une tendance un peu bisounours, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil, tout le monde il est chou. Mais ma nature "déconneuse" et chou ne veut pas dire qu'on peut tout se permettre avec moi pour autant. Si quelqu'un me cherche, il me trouve hein? Et même s'il est très difficile pour moi de haïr, certaines personne peuvent me dégouter par leurs caractères. Jamais je n'afficherai une haine ouverte, mais le mépris peut être très pratique dans certains cas. Je suis étudiante dans une grande université mais ça ne veut pas dire que j'ai besoin de tirer la tronche à la moindre occasion. J'ai beau me donner l'air sérieuse, la plupart du temps, je suis une grande gamine, très malicieuse, qui adore s'amuser. J'ai tendance à me la jouer un peu "joueuse" avec les hommes, mais toujours dans le but de rigoler, jamais dans un réel but de collectionner des conquêtes. D'ailleurs, je ne suis jamais sorti avec un homme sans être amoureuse. Sortir au sens littéral. Parfois, je me sens seule, et je ne suis pas contre une aventure vite fait. Mais ça c'est une autre histoire. A part cela, ce qui est à noter est que je suis une boule d'énergie. Toujours à être partout, tout le temps. Je déteste par dessus tout l’inactivité et le seul truc que je hais dans les études, c'est rester enfermé des heures à écouter des cours, puis de nouveaux m'enfermer pour réviser des examens... Non mais et puis quoi encore? Mais bon, la patience, ça s'apprend, et il parait que j'ai fait beaucoup de progrès sur ce point. De toute façon, il le faut bien, j'ai besoin d'être sérieuse et calme. Parce qu'avec ce que je vous ai dit, j'ai l'air d'une sacré hystérique mais pourtant, ce n'est pas vraiment le cas. J'ai un côté double-face, la vie de tous les jour et la vie à l'université. Si j'étais vraiment intenable, je ne me serai jamais embarqué pour autant d'année d'études, ça m'aurait donné envie de me mettre la tête dans le four! Non, je sais quand même me poser, réviser et je suis très attentive au cours, malgré ma haine de l’inactivité. Et puis... je ne pense pas me vanter en disant que je suis assez intelligente. OÏ! Cinq ans d'études, et pas dans n'importe quel université steuplait! Et pas uen seule fois recalée aux exams!



AND THIS IS MY LIFE





Je suis née un plein soir d'orage, dans une sinistre manoir, ma mère criant de douleur... Non, j'rigole, c'est pas vrai. Au contraire, je suis née en plein milieu d'une journée ensoileillée, ma mère a simplement senti des contractions, n'a pas paniqué une seconde et a appelé un taxi. Une fois à l'hôpital, elle a demandé une péridurale, et l'accouchement s'est passé sans encombre. Fin de l'histoire. Il n'empêche que malgré tout cela, ma mère a encore trouvé le moyen de râler. J'avais été prévu pour le moi d'avant, j'étais née trop tard. C'est bien l'histoire de ma vie ça, toujours être en retard. Dès ma naissance, ma mère m'a toujours considéré comme une chieuse.
Et mon père dans l'histoire? Il travaillait. Il avait toujours travaillé, toute sa vie, et même à la naissance de sa fille unique, il avait continué à travailler. Merci papa.
Ma mère était une ancienne mannequin tombé dans l'oubli, du genre fil de fer anorexique qui a mis des années à prendre la décision de donner la vie par peur de perdre sa ligne légendaire. Égocentrique, obsédée par elle-même, elle se serai surement passé de l'expérience maternité si mon père n'avait pas insisté, surtout vu les hanches qu'elle a eu par la suite. Mon père lui, était un directeur d'entreprise, dont la fortune était supérieur à la moyenne, mais pas nous plus exorbitante. Obsédé par son travail, il avait attendu ses 43 ans avant de choisir une femme qui pourrait enfin lui donner un héritier. En tant que fille unique, j'ai toujours était très gâtée. Mes parents m'aimaient, ne me privée de rien, mais n'était jamais là pour moi. Et un grand vide dans mon cœur qu'aucun jouet ne pouvait jamais remplir se créa durant cette enfance solitaire.

Mon passe-temps favori, quand j'étais petite, c'était de faire démissionner mes nourrices. Je n'aimais pas ces femmes qui était payé pour faire le travail du mère. Alors je faisais les 400 coups, les tournant en bourrique, jusqu'à ce qu'une parte et qu'une autre la remplace, à qui je rendais la vie dure également. Ma nature malicieuse vient en grande partie de cette époque là. Ce que j'aimais beaucoup faire, en particulier, c'était de faire le mur pour paniquer ces pauvres bonnes femmes responsable de moi. Pendant qu'elle me cherchait activement dans la villa familial, moi je partais dans les quartier de la ville d'à côté pour jouer avec d'autres enfants. Principalement des garçons, c'est avec eux que je m'entendais le mieux. Les filles, dès leurs plus jeunes âge, je les trouvais... nunuche. Moi, ce que j'aimais, c'était délirer, m'amuser à des jeux stupides et ne pas me prendre la tête. Et plus je grandissais, plus la différence entre les fourbes et calculatrices filles et les francs et rigolards garçon s’accentuaient. Et plus j'appréciais ces derniers. Au point que j'aurais préféré être l'un d'entre eux. Inutile de tenter me mettre une robe ou une jupe, je devenais infernale. Les combats entre moi et mes parents qui voulaient que je mette un truc "mignon" pour une soirée me faisait bien rire. La tête de ma mère quand je rentrai de la maison après des journées dans la rue, mes cheveux coupe garçonne ébouriffé, les joues rouges, les yeux brillant, mes vêtements salis de poussière était aussi très comique. J'adorais tourner en bourrique mes parents également.


Je suis arrivée au collège. J'ai laissé pousser mes cheveux mais c'était bien l'unique effort de ma part pour ressembler aux filles de mon âge. Malgré ma mère, je continuais à porter des grands sweats et à m'éloigner de toute personnes possédants un vagin. Comme si ça ne suffisait pas pour me marginaliser, je portais des grandes lunettes, et j'avais de bonnes notes. De très bonnes notes. Si les professeurs m'adoraient, les filles de ma classe, elles, me méprisaient. Et bizarrement... je m'en foutais à point! J'étais bien dans ma peau, et je n'aurais changé ça pour rien au monde. Sauf peut-être UNE personne. Lui.
Lui, c'était mon meilleur ami. Il était drôle, beau, je m'entendais très bien avec lui, j'avais 15 ans et les hormones en fusion, il n'a fallut qu'un pas avant de tomber amoureuse de lui. Et vis versa. Notre premier baiser ne fut pas romantique. C'était dans les toilettes d'une station service, lors d'un voyage scolaire. prise d'une soudaine impulsion, je l'avais embrassé sur les lèvres, juste comme ça. Et je n'avais plus réussi à me détacher de lui, et lui non plus. Nous nous sommes enlacés, et nous étions resté ainsi, serré l'un contre l'autre, pendant plusieurs minutes, jusqu'à ce qu'on entende notre professeur nous appeler. L'idée d'être séparé physiquement de lui, même pour quelques minutes, m'avait paru brusquement insupportable. J'avais glissé ma main dans la sienne, et il l'avait tenu...
Ca avait commencé juste par des petites remarques : "dommage que ça ne soit pas ton style, tu serais si jolie dedans" "tu es sure? elle te va si bien..." et quand je résistais un peu, il savait exactement comment me faire craquer. Je m'étais mise a changé radicalement. Fini ma période garçon manquée, à cause de lui, je m'étais mise à porter des trucs... de filles. Ce n'était pas forcement plus mal, après tout, ça m'allait bien, aussi je n'opposais pas une grande résistance à ce changement radical de mon look. Mais peu à peu, plus que mes vêtements, il s'était mis a changé ma personnalité. Il voulait me "décoincer". Je passais moins de temps à réviser, mais heureusement, j'étais assez intelligente pour maintenir mon bon niveau scolaire. Puis je mettais mise à boire. Faire des soirées en cachettes de mes parents. Sécher les cours. Je me serai surement mis au tabac et à l'herbe si je n'avais as été asthmatique. Mes notes ne résistèrent pas. Les profs ne comprirent pas un tel changement, aussi ils prévinrent mes parents. Mon père a été furieux et m'a crié dessus, mais en bonne adolescente rebelle que j'étais devenu, je m'en fichais. Ce qui m'a sorti du coma dans lequel j'étais plongé, c'est ma mère. Elle n'a pas fait grand chose pourtant, elle a juste rigolé, puis dit "tiens, on dirais moi au même âge!".
Le calcul s'est fait très vite dans ma tête : alcool + drogue + soirées + école buissonnière = être comme maman = examens ratés = être condamné de compter sur son physique pour réussir plus tard = tout ce que je hais dans ce monde.
Ok, il fallait sérieusement que j'arrête là, ce n'était plus possible. Mais arrêter cette vie, cela signifiait également le quittait, Lui. Et ça, rien que d'y pense, me paraissait impossible. Mais qu'est-ce que je préférais? Le destin de ma mère ou l'amour?
J'ai passé les mois suivants dans ma chambres à pleurer, encore et encore...


J'avais été acceptée à Harvard. Mon rêve! Mon père n'avait jamais été aussi fière de moi. Et ça, ça me touchait profondément. Après tant d'année d'indifférence, enfin, il faisait attention à moi. Il m'avait serré dans ces bras, en me félicitant, et j'en avais eu les larmes aux yeux. Jamais, je n'avais espérée autant de lui. Ma mère, fidèle à elle-même en revanche, m'avait offert un sourire colgate trop lisse pour qu'on y croit en disant qu'elle était contente. Contente! Qu'elle mère ayant une fille prête à faire un doctorat en littérature à Harvard est seulement... contente? Enfin, je devrais y être habituée je suppose...

Là-bas, ce n'était pas le lycée de mon Canada natal, une vraie folie. Travail, travail et aussi travail était les mots d'ordre. Je ne connaissais quasiment personne là-bas, à part mes professeurs et mon directeur de thèse. Je le voulais mon doctorat en littérature, aussi je n'avais presque pas de vie social. moi qui avait toujours aimé bouger, ça me désolait. En même temps, avec mon asthme, je n'avais jamais été faite pour une vie d'action, mais là, je passais tout simplement mon temps à travailler.

Et je dois avouer que ma vie s'est plus ou moins résumé à ça, pendant toute ces années, jusqu'à ce qu'un jour, j'en ai tout simplement marre. Besoin de vacances. Des années que je travaillais. Mon doctorat était presque fini, je pouvais me faire un petit voyage non? Juste un tout petit. Du genre à un Sidney en Australie. J'avais toujours rêver d'aller en Australie!
Aussitôt dit, aussitôt fait, je regardais les voyages et leurs prix sur internet. Très vite, je trouvais un voyage a un prix abordable. Mes parents avaient beau être riches, ils me payaient mes déjà mes études, je ne tenais pas à ce qu'ils paient mes vacances en plus. Enfin, mon père, parce que ma mère, de son côté, elle ne travaillait pas, n'avait aucune rentrée d'argent, elle se contentait de vivre au dépend de mon père.
Je regardais les horaires pour le retour, quand je vis un vol Rio/Cambridge. Oooooh Rio! Je fus soudainement écartelé. Si je réduisais un peu mon voyage en Australie et faisait un détour par Rio? Je regardais les prix. Pour moi, ils était abordables. Cela valait-il vraiment le coup de réduire autant mon séjour en Australie, juste pour visiter Rio? Surtout que après, je devrais reprendre les cours le lendemain, je n'aurais pas une minute pour souffler.
Et puis mince, soyons fou! Sidney et Rio me voila!

Si seulement j'avais su...

WHO ARE YOU?





PRÉNOM : Un truc tout plein de lettre de l'alphabet *-*
SURNOM : Bitch please Cool
AGE : entre 7 et 77 ans ♫
SEXE : Assexué :face:
AVATAR PRIS : ClaireSexyHolt
COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM? : J'ai vu de la lumière, je suis entrée
FRÉQUENCE DE CONNEXION : Quand je me connecte '.'
QUELQUE CHOSE A AJOUTER? : L'interview est fini.










Dernière édition par Destiny H. Threadgoode le Lun 6 Fév - 12:58, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 203
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Last year, I asked Santa for the sexiest person ever for Christmas. …I woke up in a box.   Sam 4 Fév - 7:47

Bienvenue chère amie et merci de t'être inscrite \o/ =D
Bonne chance pour ta fiche Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 21
Date d'inscription : 01/02/2012
Localisation : Dans... ton...île a la noix.

MessageSujet: Re: Last year, I asked Santa for the sexiest person ever for Christmas. …I woke up in a box.   Sam 4 Fév - 9:08

REBEKKAAAAAAAAAAAAAAAAAH *w*

Bienvenue a toi, jeune et jolie blonde :red:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 63
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Last year, I asked Santa for the sexiest person ever for Christmas. …I woke up in a box.   Sam 4 Fév - 9:55

Bienvenue parmi nous !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 32
Date d'inscription : 03/02/2012

MessageSujet: Re: Last year, I asked Santa for the sexiest person ever for Christmas. …I woke up in a box.   Sam 4 Fév - 13:34

Merci tout le monde
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 82
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Last year, I asked Santa for the sexiest person ever for Christmas. …I woke up in a box.   Sam 4 Fév - 14:39

DESTINYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYYY *-*

CLAIRE HOLT *-*

Samara et Emma *-* *-*

Good games and good luck cute
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 65
Date d'inscription : 12/01/2012

MessageSujet: Re: Last year, I asked Santa for the sexiest person ever for Christmas. …I woke up in a box.   Sam 4 Fév - 14:42

Nous nous sommes rencontré dans une autre vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 203
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Last year, I asked Santa for the sexiest person ever for Christmas. …I woke up in a box.   Sam 4 Fév - 14:48

Née en 1889? :red:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 32
Date d'inscription : 03/02/2012

MessageSujet: Re: Last year, I asked Santa for the sexiest person ever for Christmas. …I woke up in a box.   Sam 4 Fév - 20:39

HEAAAAAAAAAAAAAAAATHER *-* Bestie Cool

Ouais, je t'ai même poignardé dans une autre vie, donc sois sage avec moi :face:

Plutôt bien conservée hein, Law? :red:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 82
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Last year, I asked Santa for the sexiest person ever for Christmas. …I woke up in a box.   Sam 4 Fév - 20:41

Ma meilleure amie d'une autre vie est revenue à la vie *-*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 32
Date d'inscription : 03/02/2012

MessageSujet: Re: Last year, I asked Santa for the sexiest person ever for Christmas. …I woke up in a box.   Dim 5 Fév - 19:48

Fiche finie me semble-t-il '.'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 203
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Last year, I asked Santa for the sexiest person ever for Christmas. …I woke up in a box.   Lun 6 Fév - 16:33

Je te pré valide \o/

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 63
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Last year, I asked Santa for the sexiest person ever for Christmas. …I woke up in a box.   Lun 6 Fév - 16:34

Validé pour moi aussi ! bienvenue parmi nous et tu peux faire tes fiches ainsi que venir au rp de commencement !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 46
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: Last year, I asked Santa for the sexiest person ever for Christmas. …I woke up in a box.   Mar 7 Fév - 17:44

Bienvenue

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Last year, I asked Santa for the sexiest person ever for Christmas. …I woke up in a box.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Last year, I asked Santa for the sexiest person ever for Christmas. …I woke up in a box.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» We Wish You A Metal Christmas and a Headbanging New Year
» Rock'n'Roll happy new year ?
» MTV Unplugged (1993) et Year of the Horse (1997)
» Cantigas de Santa Maria
» 25/11/2006 - Santa Maria d'Olo - Spain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Raiders ::  :: Présentations :: Présentations validées-