AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ... Fuck it. || Steve.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité


Invité





MessageSujet: ... Fuck it. || Steve.    Mer 11 Jan - 21:13


Steve Douglas


26 ans • Canadienne • Chef de département a Douglas's corp • 18 Janvier • Célibataire • Paranoïaque a l'extrême.




MON CARACTÈRE :Je suis extrêmement égoiste. A vrai dire, je n'ai jamais pensé a quelqu'un d'autre que moi, même lors de mes très rares relations durables. J'ai tendance a penser a mes intérêts avant les autres. A un tel point qu'il peut m'arriver d'être un vrai con... J'ai aussi une très forte tendance a la paranoïa, pour moi, tout le monde veut les avantages que je possède, tout le monde a des vues sur moi. Je porte un pistolet constamment sur moi, par peur d'une tentative d'assassinat. J'ai aussi un autre défaut, je suis extrêmement borné. Me faire entendre raison relève du miracle! Je suis cartésien, c'est noir ou blanc, pas gris. Je déteste les nuances, les incertitudes. J'ai tendance a ne croire que ce que je vois aussi. J'ai une grosse difficulté a faire confiance aux gens, et même la, je reste extrêmement secret, je ne me confies quasiment jamais sur des choses personnelles.
Bon, pour la part la plus détestable de ma personnalité, je crois qu'on a fait le tour. J'ai tout de même quelques qualités : Je suis très intelligent. A vrai dire, j'ai aussi tout d'un bosseur, ce qui m'a conduit a être le meilleur très tôt, c'est mon côté compétitif. J'aide aussi les gens du moment que ça ne me touche pas directement. Je suis capable de sortir d'excellentes (ou presque...) blagues, je suis plutôt joyeux comme type, finalement, quand on ne me connaît pas trop, on pourrait presque m'apprécier...



AND THIS IS MY LIFE


Imaginez, une bâtisse immaculée, blanche comme la neige s'abattant sur Ottawa ce 17 décembre. Les arbres se teintant de blanc, il est neufs heure du matin, les rayons du soleil apparaissent a l'horizon, se reflétant sur la neige. Un rayon particulièrement traverse la fenêtre de la batisse et éclaire le visage ébloui d'un tout petit enfant, au milieu de tous ces instruments d'hopitaux. La mère le serres brièvement dans ses bras, puis le laisse aux infirmières pour le laver. Aucun cri, aucun pleurs. Il voit des ombres autour de lui, mais aussi des halos de lumières flottant au dessus de lui. Il les voit depuis que ses yeux sont formés. Les infirmières le dépose dans les bras de sa mère, et elle lui donnait le sein, murmurant des mots doux a l'oreille de son petit garçon.

Tu feras de grandes choses, Steve ...

Ah oui, le môme, c'est moi !Et la bâtisse appartient a mon père, sa clinique privée. Il possède un groupe pharmaceutique assez grand pour le classer dans les plus grosses fortunes mondiales. Mais c'est pas important, revenons a moi n'est ce pas ? Ou plutôt, non, parlons de comment j'ai été conçu. Non , non je ne vous donnerais pas de détails précis sur la copulation de mes parents, mais plutôt sur leur rencontre, j'ai pas envie d'imaginer ça. Ma mère était une jeune étudiante en médecine, a l'époque mon père était déjà porte parole du groupe dont j'ai parlé, et il faisait une conférence sur les bienfaits des recherches pharmaceutiques dans le domaine de la médecine. Il avait le charisme que je lui avait toujours connu d’après ma mère, même a a peine 20 ans, ma mère en avait 18 et était en plein dans sa première année de fac, personnellement j'ai attendu mes 25 ans pour m'opposer aux idées de mon père, et encore, j'avais eu du mal. Mais elle, elle s'était levé et avait balancé des faits que même des 8emes années en médecine ne connaissaient pas, elle était éblouissante, m'avait raconté papa. Elle absorbait l'auditoire, démontant pièce par pièces les mensonges de sa société. Papa avait applaudi ma mère pour son courage et son intelligence puis l'avait invité a diner. En vrai séducteur, il savait comment faire pour se la mettre dans la poche, mais il y'a un truc que mon père n'avait pas prévu. Il est tombé amoureux. Et 12 ans après, me voici, dans les bras de ma mère, tétant son sein comme tous les nourrissons. J'suis craquant hein ? Mais dites le !

Maintenant, parlons de mon enfance. Vous pensez que j'ai été gâté n'est ce pas ? Que j'ai vécu dans un cocon, une chambre plein de cadeaux avec domestiques et professeurs privés ? C'était on ne peut plus faux. Mon père m'a envoyé dans une école publique, ou je me faisais bizuter, ou je n'étais pas traité mieux que les autres, ou j'étais devenu quelqu'un qui grandissait dans la rue. Mon père, je m'en rends compte maintenant, avait simplement besoin que je me forme , que je devienne dur comme de la pierre. C'est ce qui est arrivé. Pendant toute ma primaire, je revenais avec des bleus, des vêtements déchirés et mon père ne me disait rien, me regardant simplement, comme s'il m'évaluait. Puis un jour, je suis revenu, serrant dans ma main trois dents, l'une d'entre elle était a moi, une simple molaire, tandis que les deux autres étaient a Mickael Smith, un gros lourd qui avait voulu me piquer mon gouter. J'étais fier de moi, je les ai montrés a mon père et il m'avait dit une phrase écrite en lettres de feu dans ma mémoire.


Un sacrifice te feras toujours gagner le double, fils.


J'avais gardé ces dents, les deux de Smith dans un étui plastique , la mienne dans l'étui d'une bague. Ces deux étuis sont rangés dans une boîte en bois sculptée que mon père m'a offert, je la garde précieusement, elle est séparée en deux par une planche taillée, j'y entrepose d'un côté les sacrifices, d'un autre les gains. Je suis donc devenu un véritable battant dès mon CM2. Le collège, l'entrée dans l'adolescence me forgea un caractère d'acier, trés peu de coups me faisaient pleurer, je faisais peur aux autres enfants, et les plus gros m'attaquaient parce que j'étais plus intelligents qu'eux et que ça les effrayait. Le collège n'as pas marqué de succès franc, j'étais premier de ma classe, premier de mon année, premier a peu prés partout, même en sport. Mon père n'as pas montré s'il était impressionné et je suis entré au lycée. C'est ici que j'ai pris ma plus belle leçon. J'étais en plein cours de maths avancé, même si je connaissais déjà les formules que le prof notait au tableau. C'est alors qu'il se tourna vers moi et me dit d'une voix moqueuse.

- Monsieur Douglas ? Mon cours ne mérite pas votre prise de notes ?
- A vrai dire , Monsieur, ce lycée ne mérite pas de prises de notes, je connais a peu prés toutes les données que vous pourrez m'offrir, je sais tout ce que vous avez a m'apprendre. Je pourrais peut être même vous apprendre quelque chose, si vous me le demandez gentiment !
- ... Monsieur Douglas, laissez moi vous apprendre quelque chose, une simple phrase qui changeras votre vie, dans un sens comme dans un autre ...
- J'en doutes Monsieur, mais essayez toujours.
- Celui qui croit savoir n'apprends plus.


Nouvelle leçon, nouvelles lettres de feu gravées dans ma mémoire. Deux semaines après, je me rasais le crâne. On pourrait croire que c'est sans aucun rapport avec cette leçon, mais ça en avait une, mes cheveux étaient bouclés, soyeux, les filles les adoraient, j'étais le genre brun ténébreux et super intelligent. Dorénavant, toutes mes certitudes devaient s'effondrer, pour bâtir l'homme que je devais devenir. Mes cheveux n'étaient pas beaux, je n'étais pas un génie, je n'étais pas supérieur aux autres, je n'étais qu'un être humain qui deviendrait plus que ça a partir de maintenant. Mon père m'as vu rentrer avec le crâne rasé, il m'a sourit, j'ai rangé une mèche de mes cheveux dans la boite, côté sacrifices. Deux ans après, j'ai eu le bac, mention très bien plus félicitations des jurys, pas de surprises, le génie au crâne rasé et aux costards devait être le meilleur.


J'ai vite compris ce que je voulais faire, suivre les traces de mon père dans son entreprise. J'ai fait mes études a Harvard, décrochant mon master avec presque des facilités. Mon père ne m'as trouvé qu'un petit poste tout d'abord. Je gérais une usine dans l'Ohio. C'était assez simple finalement comme raisonnement, il me faisait comprendre que rien ne m'étais acquis en tant que son fils. J'avais gravi les échelons, très très vite. J'ai fini par devenir chef de la section communication de l'entreprise. Avec le pouvoir venait la reconnaissance de mon père, chose que je n'avais pas forcément recherché, mais j'en étais heureux. Il m'avait donc envoyé pour un important contrat en Australie qu'il fallait décrocher pour utiliser des minéraux très bons pour notre consommation d'énergie dans les centrales nucléaires affilliés a l'entreprise. J'avais négocié le droit de prélever ces minéraux et on m'envoyait de suite au brésil, pour une histoire d'autorisation de traverser l'Amazonie. Encore une fois,il fallait négocier pour prélever des échantillons de plantes. Quand je pense qu'il fut un temps, l'entreprise le faisait contre quelques billets échangés avec le dictateur du coin ! Je vous jure...

Et c'est alors que c'est arrivé. J'ai feuilleté mes fichiers dans l'avion, tranquillement. J'aimais bien prendre l'avion normal, et non pas le jet de ma societé. Il était trop facilement repérable et je ne voulais pas être cible a des attentats ou je ne sais quoi. Grossière erreur. Je m'y suis endormi, tranquillement et ça a commencé a secouer. J'ai entendu des cris, de peur de panique et de douleur. Puis un énorme choc, une poutrelle m'a percuté le crâne, des cheveux auraient peut être aidé, qui sait ? Toujours est il que j'ai perdu connaissance en passant par un hublot déjà a moitié fracassé. Je me suis réveillé allongé sur une plage, trempé, blessé, sonné et désemparé, mais en vie. Et c'est le plus important.

WHO ARE YOU?





PRÉNOM : Wah l'autre hé ! Invite moi a prendre un verre avant !
SURNOM : Lexou. Cool
AGE : Le même que Jesus. Cool
SEXE : Quand tu veux. Cool
AVATAR PRIS :Michael Rosenbaum
COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM? : Par Kyo, peace sister !
FRÉQUENCE DE CONNEXION : ... Quand je peux o/
QUELQUE CHOSE A AJOUTER? : On s'moque pas des chauves !










Dernière édition par Steve Douglas le Jeu 12 Jan - 20:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas


avatar





Messages : 203
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: ... Fuck it. || Steve.    Mer 11 Jan - 21:16

Bienvenue à toi, toi \o/
Merci de ton inscription *-*
Et bonnechance pour ton... caractère Razz

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 63
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: ... Fuck it. || Steve.    Mer 11 Jan - 21:45

Ouais comme il a dit, bienvenu bonne chance etc etc Wink Et oublie effectivement pas ton caractère (grâce auquel j'ai fini ma fiche avant toi du coup) :p

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 203
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: ... Fuck it. || Steve.    Mer 11 Jan - 22:03

J'ai aussi éditer ta fiche car j'avais oublié de mettre "Avatar pris" que j'ai ajouté dans la partie IRL de la fiche Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité


Invité





MessageSujet: Re: ... Fuck it. || Steve.    Jeu 12 Jan - 20:26

Fiche finie, je crois, mes chéris. :cute:
Revenir en haut Aller en bas


avatar





Messages : 46
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: ... Fuck it. || Steve.    Jeu 12 Jan - 20:28

haaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

Michael Rosenbaum

LEXOUUUU tu va me tuer uu' *sort*

bienvenue Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 65
Date d'inscription : 12/01/2012

MessageSujet: Re: ... Fuck it. || Steve.    Jeu 12 Jan - 20:29

C'est Lexou? *-*


Il ne me reconnaitra jamais ^^

Bref Bienvenue à toi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 203
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: ... Fuck it. || Steve.    Jeu 12 Jan - 20:33

Je te pré valide cher ami Cool

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar





Messages : 63
Date d'inscription : 11/01/2012

MessageSujet: Re: ... Fuck it. || Steve.    Jeu 12 Jan - 20:34

Je valide aussi c'est tout bon

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: ... Fuck it. || Steve.    

Revenir en haut Aller en bas
 

... Fuck it. || Steve.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Steve Vai Vs. Satriani
» Doug Cox, Amos Garrett, Steve Dawson, Jim Byrnes
» Steve Coleman
» Doublecrossed and Blue - Steve Baker
» Interview Steve Harris (résumé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Island Raiders ::  :: Administration-